02/05/2007

SpiderMan 3 : Critique !

medium_spiderman3_1024x768.jpg
 
 

Fraichement sortie (mardi 1er mai), Spiderman était l’un des premiers Blogbusters les plus attendus de cette année 2007, avec Pirates des Caraïbes et Transformers ! Eh bien ce premier RDV n’est pas manqué ! Autant ne pas tourner autour du pot : Spiderman 3 est une réelle réussite ! Dans la droite ligné des deux précédent épisodes…

 

Le film s’ouvre sur une très belle et symbolique séquence de flash back,  intégré dans des toiles d’araignées, des 2 premiers volets. Cette séquence montre aussi au fur et à mesure les épreuves qu’à traversé Peter Parker/Spiderman alors que les images se couvrent au fur et à mesure du Symbiote, symbole de la part d’ombre du super héros et future Vénom, Némésis du tisseur !

 

Le film débute sur un couple Parker/Watson amoureux et soudé. On vit un des rares moments de pur bonheur auprès de ces deux tourtereaux ! Mais le ton du film vas très vite changer et Spidey vas traverser les plus dure épreuves durant ces 2h15 !

 

En effet, pas moins de trois ennemis vont affronter l’homme araignée durant le film. La ou le film est excellent réside dans l’équilibre parfait entre ces trois Bad Guy ! L’homme sable, le fils du bouffon vert et enfin Vénom.

 

Comme dans les deux premiers épisodes, même les méchants ont une psychologie aiguisé : Le fils du bouffon vert à souffert du dédain de son père et souhaite redorer ce blason en vengeant ce dernier ! N’oublions pas que le jeune Osborne découvre à la fin du second volet le vrai visage de Spiderman : son propre amis Peter Parker !

 

L’homme sable, ayant une fille souffrante et nécessitant une opération couteuse, n’a pas un mauvais fond mais donne priorité au sauvetage de sa fille. Accusé de la mort de l’oncle de Parker, il en est effectivement coupable mais dans quelle conditions…

 

Enfin, Vénom, issus d’une météorite, est à l’origine une matière visqueuse et ayant besoin d’un ôte pour vivre : Un symbiote. Celui-ci s’emparera de spider man alors que celui-ci (Peter/spidey) travers une passe difficile : un pigiste lui pique son boulot, la relation avec Mary Jane est bancale et le fils Osborne le harcèle ! Aveuglé par le gain de pouvoir et de puissance, Peter/spidey vas radicalement basculer dans l’ombre.

 

Pour en revenir sur la naissance de l’homme sable et de vénom : leurs séquences d’introduction sont superbes ! L’homme sable nait très progressivement d’un silo de sable dans une séquence excellente et Vénom se met à réellement exister  lors du passage du symbiote de Spiderman au fameux pigiste jaloux du super héros ! Vénom est très charismatique, c’est indéniable, les FAN Boys de la BD ne seront pas dessus de l’apparence de celui-ci !

 

Les scènes d’action quand à eux tiennent les dragées hautes et se place d’emblée comme des référence pour les films de super héros, ainsi le rythme du film est très soutenue ! Il est clairement, l’épisode le plus vitaminé !!!

 

Et l’humour me dirait vous ! Eh bien Sam Raimi ne s’est pas gêné pour laisser la place à des séquences d’anthologie (au restaurant par exemple ou encore au Daily bugle : Poilant !).

 

Un film complet donc qui mérite un excellent 18/20 ! Mais rassurez vous je ne vous aie quasi rien dévoilé au vu des rebondissements placer intelligemment le long du film avec un final juste ahurissant !

 

A voir absolument !

 

 

22:13 Publié dans actu ciné/psp | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

je l'ai vu, il dépasse même les précédant volet, un générique de début magnifique avec en prime un résumé des deux dernier spider-man, et l'action y est quasiment partous dans le film, avec des effect spéciaux énorme

Écrit par : vincentpsp2 | 04/05/2007

Les commentaires sont fermés.