09/08/2010

[Avis] Red Dead Redemption

red-dead-redemption-john-marston.jpg

« Il y a 2 catégories de personnes, ceux qui tiennent un flingue et ceux qui creusent, toi, tu creuses ! ».

Peu de jeu ont utilisé l’époque Western comme toile de fond et Red Dead Redemption fait office d’œuvre inaugurale sur PS3 !

Développé par les Studio Rockstar (GTA), RDR vous mets dans la peau d’un ancien malfrats en quête de rédemption (…) traquant ses vieux amis, peu recommandables…

Dès les premières minutes, c’est clairement l’ambiance ultra maîtrisée qui m’a plut ! Les environnements, les tenues, les animaux, les couchés de soleil sur les vastes pleine de l’ouest américain donnent le ton d’un travail archi soigné de la part du studio Rockstar ! Il suffit de tracer à travers l’immense map sur votre canasson pour découvrir la variété des lieux et des situations ! Immersion garantie !

A l’image de GTA, et c’est peut-être la le soucis, vous devez remplir des objectifs majeurs grâce à l’aide des « locaux » qui eux même vous sollicite dans leurs quêtes (tenir une ferme, renversé le gouvernement mexicain, etc.…) ! Cela augmente très largement la durée de vie du jeu qui, sans réaliser toutes les missions secondaires (chasse, cueillette, dressage etc.…) vous amènera le compteur du temps de jeu au-delà de 15 heures, ce qui devient de plus en plus rare !

Les missions sont variable sur la forme mais peu sur le fond : allez d’un point A à un point B pour dessouder le premier quidam désigné ! A peu de chose près, c’est en effet ce qui vous sera demandé, additionnez à cela la protection d’un train contre des assaillants ou prendre d’assaut une mine (pour à la fin toujours dessouder du quidam mais couvert de suie celui là !) !

Et la, j’avoue que ça sent très fort le GTA bien maquillé mais avec toujours les même choses en dessous ! En effet, je fais partis des gros déçu du dernier GTA qui, malgré une très belle réalisation, s’enferme dans… du GTA ! Et moi qui ait connut tout les GTA (PS2, PS3 et PSP), je suis un peu gavé d’être le bouffon de service qui doit dire amen à tout les guignols qui pourraient m’être utile, monter dans une voiture, traversé la ville et buter un type !

Néanmoins, ce qui sauve RDR, en plus de la qualité époustouflante de l’univers, c’est que le personnage de John Marston est très clairement attachant ! Et que l’on fait vraiment les missions car on sait que c’est pour le bien et pour sa propre rédemption !

De plus les quêtes annexes cités plus haut ne manquent pas d’intérêt et demanderont de la technique, du temps et de la patience ! Enfin RDR est le terrain de jeu parfait pour les chasseurs de trophées en particulier et un terrain de jeu extraordinaire en général !

Au niveau du mode On line, j’ai essayé la chose mais un peu tard ce qui m’a clairement opposé à des adversaires maitrisant parfaitement le jeu avec monture et armement à des années lumières de mon bourricot et de mon pistolet à eau de départ ! Mais c’est la règle du jeu On line : soit vous accrochez le wagons de suite, soit vous êtes vite largués et j’avoue favoriser une « expérience » on line sélective (le FPS par exemple avec MW2) !

Voilà donc pour Red Dead Redemption qui allie la fraîcheur d’une époque rarement exploité et un personnage très réussis à un mode de jeu qui commence à sentir le renfermé comme chez mémé ! J’attends donc un peu de renouveau du côté de Rockstar !

Ma note 15/20

13:49 Publié dans Info PS3 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : red dead redemption, rockstar, ps3, playstation, john marston | |  Facebook